Afrique du Sud : Made in Palestine plutôt que Made in Israël

Afrique du Sud : Made in Palestine plutôt que Made in Israël
Publié le 7 juin 2012
IRIB- L’Afrique du Sud envisage de changer ses étiquettes sur les produits de consommation en provenance d’Israël.
Au lieu de signaler la provenance d’Israël, il serait indiqué la provenance palestinienne. Ce nouvel étiquetage permettrait d’indiquer aux consommateurs la provenance précise des produits. Beaucoup de produits agricoles sont cultivés sur des territoires volés et occupés par les colons. Le Ministre du Commerce et de l’Industrie d’Afrique du Sud, Rob Davies, a précisé « vouloir permettre aux Sud-Africains qui ne soutiennent pas Israël, mais soutiennent les palestiniens, d’identifier les produits cultivés dans les colonies. Il s’agit que d’un projet pour l’instant visant à clarifier la provenance. Un avis est accessible et soumis au public dans le journal officiel pendant près de deux mois. Il faut rappeler que l’Afrique du Sud reconnaît Israël dans les frontières admise par l’ONU, celles de 1948. Finalement ce projet visant à préciser la provenance dans l’étiquetage est un moyen d’établir davantage de transparence et de rigueur, dans la mesure où les territoires occupés ne sont pas reconnus par l’Afrique du Sud. Il s’agit d’une continuité logique et d’un principe de la législation commerciale visant à informer en toute transparence le consommateur. De pus, ce serait mentir que de mettre Israël puisqu’un produit israélien ne peut être que fabriqué dans les limites des frontières reconnues légales par l’Afrique du Sud. Cependant, la mention « Palestine » et surtout « Territoires occupés palestiniens » rappelleront au consommateur le conflit israélo-palestinien, la colonisation d’Israël et l’illégalité de leur occupation des terres. Elles rappelleront aussi l’existence d’une entité politique, avec une agriculture, une économie à part entière, qui pourtant n’est pas reconnue comme un Etat. Il est donc évident que les sud africains engagés pour la liberté des palestiniens en voyant la mention « territoires occupés » voudront les boycotter. L’acheter serait comme soutenir l’occupation illégale. L’opération « Résistance populaire » appelle à boycotter les produits conçus dans les territoires occupés par les colons juifs. Ce projet n’a bien sûr pas été du goût des israéliens dont le ministre des affaires étrangères a été choqué. Le porte-parole du Ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor, rapporte à l’AFP que ce projet est essentiellement « raciste », et annonce la prochaine convocation de l’ambassadeur d’Afrique du Sud en Israël au ministère israélien des Affaires étrangères. Il n’est sans doute pas si étonnant que l’Afrique du Sud entreprenne cette initiative, après un passé douloureux d’apartheid, et de racisme et dont l’appel au boycott pour les dénoncer avait eu un succès. Le Ministre des Affaires Etrangères du Danemark, Willy Sondal envisage de proposer un projet similaire d’étiquetage pour son pays.
Source: Ajib
http://tsimokagasikara.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s