Hédia El May. Analyse des résultats des élections du 23 Octobre (Tunisie)

Analyse des résultats des élections du 23 Octobre.
Professeure Hédia El May
(Message personnel adressé à des amis(es) en Tunisie)

NON, NON et NON les tunisiens ne sont pas « pour » les islamistes !!!!!
Il faut juste s’attarder un petit peu sur les résultats des premières élections libres du 23 octobre pour s’en rendre compte. Ces résultats font ressortir plusieurs surprises !

1er constat : Sur 7’500’000 électeurs, 4’050’000 se sont fièrement teintés l’index en bleu ! soit un taux de participation de 54% (et non 70% ou 80% comme annoncé par certains médias ! Ces taux très élevés ont été calculés il me semble, sur le nombre d’inscrits et non sur le corps électoral. Or comme il était permis de voter sur présentation de la CIN sans inscription préalable (ce qui a d’ailleurs permis certaines irrégularités dénoncées ici et là !), le taux de participation par rapport aux inscrits n’a aucun sens, il aurait pu même être supérieur à 100% !

2° constat : sur les 4’050’000 votants seuls 2’680’000 ont été pris en compte dans la répartition des 217 sièges à attribuer. En effet, compte tenu du mode de scrutin choisi et vu le nombre très important des listes présentes, 1’370’000 votes étaient si éparpillés qu’ils ont tout simplement été écartés. Çà représente 1 index bleu sur 3 ! Quel gâchis ! Ces votes étaient en grande partie des votes perdus par les listes des progressistes démocrates qui n’ont pas su se regrouper. Quel dommage !

3° constat : Les voix n’avaient pas toutes les mêmes valeurs ! Il fallait seulement 10’200 voix à Médenine et jusqu’à 28’500 voix à Tunis 2 soit environ 3 fois plus pour avoir un siège! De plus par le système des restes, certains sièges ont été obtenus grâce à uniquement 2’000 votes (le CPR à Sidi Bouzid et le PDP à Médenine).

4° constat : Les 4’050’000 votants se répartissent comme suit :
• 1’500’000 votes pour Ennahdha
• 345’000 votes pour le CPR
• 165’000 votes pour Aridha, et,
• Le reste, soit 2’050’000 votes pour tous les autres partis et les indépendants. Même en écartant 5 à 10% de ces votes, il resterait 1’800’000 votants pour les partis et les indépendants démocrates et progressistes qui sont donc les plus représentés parmi les votants.
Or si l’on voit la répartition des sièges, elle ne reflète malheureusement pas ces différentes parts en raison de la perte des voix due à l’effritement des votes, à cause essentiellement du manque du regroupement des forces démocratiques et progressistes (ils en retiendront la leçon j’espère !). En effet, l’attribution des sièges est toute autre, avec 40% des sièges pour Ennahdha.

5° constat : Last but not least, sur les 4’050’000 votants et sans considérer les doublons et les tricheries « Hallel » en tout genre constatés ici et là, 1’500’000 ont donc voté pour Ennahdha par conviction? ou par obligation?  (eu égard au billet de 30 Dinars reçu ou autre !).

Si l’on rapporte l’ensemble de ces 1’500’000 votes Ennahdha aux 7’500’000 électeurs, ceci représente un taux de 20% donc 1 tunisien sur 5 qui a voté Ennahdha !!! autrement dit loin, très loin de l’écrasante part de la population promise et annoncée !!! Et surtout très loin d’une majorité !!!!
Ne nous laissons donc pas imposer leurs thèses abusives au sujet des élections et rétrogrades quant à leurs prétentions « idéologiques » (sic).

Publicités

2 réflexions au sujet de « Hédia El May. Analyse des résultats des élections du 23 Octobre (Tunisie) »

  1. Je suis toute surprise de voir ces quelques lignes ici!
    Je tiens juste à préciser que c’est un mail personnel que j’avais envoyé à mes amis et connaissances, une petite réflexion personnelle que j’avais eue à chaud, le soir même de l’annonce des résultats en Tunisie.
    Tant mieux si certains ont partagé ce message et çà me fait d’ailleurs plaisir de le relire aujourd’hui.
    J’avais signé Hedia tout simplement. Je ne sais qui a rajouté le titre et l’Université à ce message personnel?
    J’aimerais vraiment insister sur le fait que ces quelques lignes n’engagent que moi personnellement. C’est, en tant que citoyenne d’origine tunisienne que j’ai réagi. L’Université de Genève ne doit aucument être impliquée dans mes propos.
    Merci donc de garder svp que mon nom et prénom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s